L’équipe du projet Espaces a conçu un modèle qu’elle propose aux municipalités pour assurer une gestion optimale des parcs sous leur responsabilité. Le « processus de gestion des parcs » que constitue ce modèle comprend plusieurs étapes et fonctions. Il s’applique à la fois à l’ensemble des parcs et à chaque parc. Car il faut d’abord voir les parcs comme un réseau, où les parcs n’ont pas tous la même vocation dominante, mais se complètent. Ils peuvent d’ailleurs être reliés entre eux par des voies de circulation favorisant le transport actif.

Le modèle proposé est avant tout une invitation à chaque municipalité à faire le point sur son propre réseau. « Y aurait-il lieu de faire une évaluation systématique de nos parcs? De développer une vision à long terme? D’entreprendre l’élaboration d’un plan? »

Les huit étapes proposées sont les suivantes : la vision, la planification, la conception, la réalisation, la promotion, l’appropriation, les opérations et l’évaluation.

Les étapes se succèdent, mais certaines peuvent se chevaucher. L’aménagement (étape réalisation) peut être incomplet ou inachevé, mais un parc peut quand même être ouvert et fonctionnel. Et dès qu’un parc est ouvert, il faut en assurer la gestion courante (opérations), notamment l’entretien. La promotion n’est jamais faite une fois pour toutes non plus. Et l’appropriation est un processus continu, qui ne saurait être limité dans le temps.

 

 

 

Novembre 2018

URBANISME ET PARCS

Mieux entrevoir l’avenir pour planifier le présent implique l’analyse de l’utilisation actuelle des terrains et espaces disponibles pour la construction et ce, peu importe qu’il s’agisse d’un quartier ou d’un secteur. En tant que discipline qui se définit comme « l’ensemble des règles et mesures juridiques qui permettent aux pouvoirs publics de contrôler l’affectation et l’utilisation des sols », l’urbanisme pourra faciliter cette réflexion.



QUI FAIT QUOI?

Les parcs relèvent habituellement de plusieurs services municipaux qui interviennent dans les divers aspects de leur gestion et à diverses phases du processus de gestion. Il importe de clarifier les rôles et mandats de chaque service en matière de gestion des parcs, et il est nécessaire que les dirigeants de chacun des services impliqués comprennent la complémentarité des contributions, qu’il s’agisse de planification, d’acquisitions, de construction, d’entretien, d’animation ou d’évaluation.



LA VISION

La vision est une projection dans l’avenir, qui exprime essentiellement ce que l’on souhaite. Elle procède d’une observation fine de la réalité, le réseau des parcs bien entendu, mais aussi l’environnement plus large, incluant la population et les tendances démographiques. Il faut également regarder au-delà de la municipalité : l’offre de service en matière de loisir dans la région et dans les autres municipalités.



LA PLANIFICATION

La planification articule le projet d’un réseau harmonieux, à développer, adapter et entretenir sur une longue période. Elle devrait donc s’inscrire dans la durée, dans une perspective de développement durable. Elle amorce réellement le processus qui vise à offrir aux citoyens des parcs sécuritaires, accessibles et plaisants.



LA CONCEPTION

Découlant du plan d’ensemble, la conception est le développement d’idées d’aménagement ou de réaménagement du réseau et de chacun des parcs pris séparément. En résultent des plans d’aménagement ou de réaménagement et des devis en vue des appels d’offres. On concevra ainsi chaque parc et les éléments périphériques qui s’y rattachent en fonction des spécificités du milieu dans lequel il se trouvera et des besoins identifiés à l’étape de la planification.



LA RÉALISATION

Cette étape consiste principalement à aménager le réseau et chacun des parcs. Elle comprend aussi les achats d’équipements et leur installation, notamment les équipements de jeu et le mobilier. Elle peut se dérouler en plusieurs phases, et ainsi s’étaler sur plusieurs années, l’essentiel étant d’effectuer les travaux de base, soit la construction ou l’installation des infrastructures, dès la première phase.



LA PROMOTION

La promotion consiste à faire connaître le réseau et les nouveaux aménagements en vue d’en assurer la fréquentation et l’utilisation des équipements. Un réseau de parcs renouvelé ainsi que tout nouveau parc aménagé ou réaménagé devraient faire l’objet d’un programme promotionnel spécifique.



L'APPROPRIATION

L’appropriation est l’étape au cours de laquelle la population apprend à apprécier les parcs et leurs équipements, ainsi que l’ensemble du réseau. C’est un processus graduel, mais nécessaire pour que les parcs puissent s’animer d’eux-mêmes. C’est principalement l’achalandage et la satisfaction des usagers qui engendrent l’appropriation.



LES OPÉRATIONS

On entend ici par opérations l’ensemble des fonctions de gestion courante des parcs et de l’ensemble du réseau. Ces opérations sont généralement l’entretien, la programmation, la surveillance et les communications. Attardons-nous à la fonction d’entretien. Comme tout lieu public, un réseau de parcs et chacun des parcs doivent être bien entretenus pour favoriser la fréquentation et la pleine utilisation des équipements.



L'ÉVALUATION

L’évaluation se partage en trois types : l’évaluation continue, l’évaluation périodique et l’évaluation systématique du réseau. Chaque type requiert des moyens distinctifs. L’évaluation continue est la collecte régulière de données à partir des observations des employés, des commentaires ou plaintes des usagers, des inspections de terrain et d’équipements, et des situations imprévues (incidents, accidents, intempéries).