À qui s’adresse ce guide?

Le Guide des parcs et autres espaces publics de loisir s’adresse en priorité aux gestionnaires d’espaces publics au niveau municipal, qui œuvrent principalement dans les services de loisir et de vie communautaire, de travaux publics ou d’urbanisme, ou autres services similaires, ainsi qu’aux autres professionnels qui interviennent dans l’aménagement des parcs publics.

Il s’adresse aussi aux élus municipaux, les appelant à développer une vision globale des parcs qui puisse les guider dans leurs choix politiques.

Il intéressera également les gestionnaires d’organismes ou d’entreprises qui travaillent auprès des enfants, par exemple les services de garde, ainsi que les administrateurs scolaires et les enseignants qui ont à cœur d’offrir aux élèves des espaces de jeu adéquats qui permettent le jeu libre dans un environnement sain.

Les professionnels du loisir aux niveaux régional et national (organismes gouvernementaux et non gouvernementaux) y trouveront de leur côté plusieurs informations susceptibles d’orienter des politiques et des programmes de promotion et de formation.

Les parcs publics, un service essentiel

Même s’il n’est pas le seul espace public où peuvent bouger les citoyens, le parc public, surtout au niveau municipal, est un lieu privilégié de loisir pour la plupart des groupes de population. L’offre de service en loisir passe très souvent par l’aménagement des parcs pour en faire des lieux invitants et propices à toutes sortes d’activités, libres ou dirigées.

Les parcs sont d’ailleurs un service public essentiel à plusieurs points de vue, comme le soulignait une communication de l’Association nationale des loisirs et des parcs des États-Unis en 2010 (Why Parks and Recreation are Essential Public Services). On y relève notamment la valeur économique des parcs, leurs bienfaits pour la santé et l’environnement, enfin leur importance sociale. Voici un tour d’horizon des avantages des parcs publics de nos jours.

Les parcs publics sont porteurs de quatre valeurs qui en font un service essentiel pour les collectivités :

  • ils ont une valeur économique;
  • ils sont bénéfiques pour la santé;
  • ils sont bénéfiques pour l’environnement;
  • ils ont une utilité sociale.

Tout comme les services d’aqueduc, d’égouts et de sécurité publique sont essentiels, les parcs ont une importance vitale pour développer et maintenir la qualité de vie dans une communauté, contribuant à la santé des familles et de la jeunesse, ainsi qu’au développement économique et à la qualité de l’environnement dans la région.

Toute communauté veut être fière de sa qualité de vie, aime se présenter comme un milieu attrayant pour les entreprises et les familles, et se montre soucieuse de protéger ses ressources naturelles. Un réseau de parcs publics solide et dynamique ne peut que l’aider à aller dans ce sens.

La valeur économique

  • Il a été démontré que les parcs augmentent la valeur foncière des propriétés privées avoisinantes, donc les revenus de la municipalité provenant des taxes.
  • Plusieurs études ont également démontré que les parcs et des loisirs publics de qualité sont l’un des trois facteurs d’attraction les plus importants pour les entreprises désireuses de se relocaliser.
  • Les parcs génèrent de l’activité économique quand ils servent de lieux de rassemblement pour des festivals, des tournois sportifs et autres manifestations d’envergure.

Les bénéfices santé

  • Bon nombre d’usagers des parcs y vont pour améliorer leur santé et se garder en forme.
  • Les programmes de sports et de loisirs qu’on offre à la population dans les parcs contribuent à la santé à tout âge.
  • Les parcs incitent les gens à l’activité physique; plus on leur offre d’endroits où marcher, courir ou bouger en tous sens, plus ils sont nombreux à le faire.
  • Une étude réalisée par l’Université de Pennsylvanie a montré une corrélation étroite entre la fréquentation des parcs et la réduction du stress et de la tension artérielle, ainsi que l’amélioration du bien-être physique.
  • Une étude européenne portant sur huit pays a montré que les personnes vivant dans des environnements avec beaucoup de végétation pratiquent de l’activité physique trois fois plus fréquemment et ont 40 % moins de risque de souffrir d’embonpoint ou d’obésité. Ces associations sont également observées chez les enfants.
  • Une recherche réalisée dans quatre villes américaines indique que le nombre d’installations et le nombre d’activités organisées ont été associés positivement au taux d’achalandage des parcs et à la quantité d’énergie qui y est dépensée par les personnes les fréquentant. Offrir davantage d’activités encadrées dans les parcs apparaît donc comme une avenue prometteuse pour maximiser l’utilisation des parcs et inciter la population à être physiquement active, et ce, même dans les secteurs défavorisés.
  • L’effet des parcs et espaces verts sur la pratique d’activité physique de loisir dépend de plusieurs facteurs, dont leur accessibilité, leur état (entretien, présence d’équipements, etc.) et leur niveau de sécurité réelle et perçue.
  • Une association a également été établie entre la présence de parcs et une diminution de la prévalence des troubles anxieux, de la dépression et du stress.

Les bénéfices pour l’environnement

  • Il a été démontré que les parcs améliorent la qualité de l’eau en protégeant la nappe phréatique, améliorent aussi la qualité de l’air en raison de la présence des arbres et offrent des habitats naturels à diverses espèces animales.
  • Ils favorisent aussi un contact des enfants et des familles avec la nature, contribuant à l’éducation à l’environnement.
  • Ils contrebalancent les effets des îlots de chaleur en faisant office d’îlots de fraîcheur.

L’utilité sociale

  • Les parcs reflètent la qualité de vie dans une communauté. Ils contribuent à l’identité des citoyens et sont un facteur majeur dans la perception de la qualité de vie par ces citoyens.
  • Les parcs sont des lieux de rassemblement pour les familles et les groupes sociaux, tout autant que pour les individus de tous âges et de toutes conditions économiques. L’application des principes de l’accessibilité universelle les rend aussi accessibles aux personnes ayant des handicaps ou des limitations fonctionnelles.
  • Des sondages ont montré que le public considère les parcs comme un investissement public prioritaire.
  • Une recherche effectuée à Chicago a démontré que l’implication de la communauté dans les parcs avoisinants est associée à de faibles niveaux de criminalité et de vandalisme. L’accès aux parcs pour y pratiquer des activités de loisir a ainsi un effet sur la réduction de la criminalité et de la délinquance.
  • Les parcs ont aux yeux de la population une valeur qui va au-delà de l’argent qu’on y investit. Ils sont une source de fierté et de cohésion dans chaque communauté.
  • Les parcs et espaces verts urbains constituent des lieux de rencontres propices aux relations sociales et à l’émergence de liens sociaux.
  • Les personnes vivant à proximité d’espaces verts ressentent moins de solitude et souffrent généralement moins de l’absence de soutien social.

 

Novembre 2018