On entend ici par opérations l’ensemble des fonctions de gestion courante des parcs et de l’ensemble du réseau. Ces opérations sont généralement l’entretien, la programmation, la surveillance et les communications. Attardons-nous à la fonction d’entretien.

Comme tout lieu public, un réseau de parcs et chacun des parcs doivent être bien entretenus pour favoriser la fréquentation et la pleine utilisation des équipements. Par exemple, les espaces de jeu bien entretenus sont fréquentés et appréciés davantage, et le vandalisme y est moins fréquent. C’est donc aussi une question de sécurité.

L’entretien se planifie et doit être régulier. Des inspections poussées et des travaux d’entretien seront prévus sur une base saisonnière, tandis que des interventions plus sommaires assureront la pleine fonctionnalité des équipements. Un bon programme d’inspection et d’entretien couvre tous les aspects (espaces verts, structures de jeu, mobilier, sentiers et allées, terrains sportifs, sanitaires, abris, clôtures, stationnements, etc.) et toutes les interventions font l’objet d’un historique à l’aide d’un registre.

En ce qui concerne les équipements d’aire de jeu, il faut bien entendu connaître les normes et les consignes d’entretien stipulées par les fabricants. Suivant leur état, les équipements peuvent requérir des mises à niveau périodiques.

Les usagers du parc peuvent contribuer à l’entretien du parc en signalant les défectuosités des équipements, les bris d’équipement, les dangers et les actes de vandalisme.

L’entretien permet :

  • d’offrir aux usagers un environnement de qualité, sécuritaire, propre et accueillant pour toutes leurs activités;
  • aux enfants de jouer librement dans des aires propres et aménagées avec des équipements fonctionnels;
  • de prolonger la vie des équipements et des aménagements, et de prévoir les investissements à venir;
  • non seulement de contribuer à la sécurité des lieux, mais aussi d’accroître le sentiment de sécurité des usagers;
  • de prévenir le vandalisme.
  • L’entretien devrait être avoir été prévu dans la planification et dans le budget alloué aux parcs.
  • Les ressources financières et humaines affectées à l’entretien varieront selon la saison, la fréquentation et le cycle de vie des équipements.
  • Un cahier des charges devrait décrire en détail toutes les tâches à effectuer, avec leur fréquence, et indiquer les responsables pour chaque équipement.
  • Pour l’entretien ou la maintenance de certains équipements, on se référera aux instructions du fabricant ou à des normes précises, comme la norme CAN/CSA Z614 sur la sécurité dans les aires de jeu.
  • L’ensemble des équipements devrait être inspecté régulièrement pour déceler tout danger potentiel et les dégradations. La fréquence des inspections détaillées de chaque équipement dépend du type d’équipement, de l’utilisation (nombre d’usagers) et des conditions climatiques.
  • Le calendrier d’entretien devrait inclure la préparation en vue de la saison estivale et les travaux préhivernaux.

Le registre d’entretien, qui peut se présenter sous forme d’une application informatique, a pour fonction de :

  • attester la conformité des équipements aux normes;
  • consigner toutes les inspections, avec le relevé des dégradations, dysfonctionnements et autres anomalies;
  • consigner toutes les réparations effectuées;
  • faire état des incidents ou accidents dans lesquels des usagers ou des employés ont été impliqués.

Outils pratiques

Novembre 2018