Passer le balai sur la surface d’un court de terre battue permet de bien redistribuer la poussière de roche et de lisser la surface. Comme le brossage assèche la surface de jeu, il est préférable de procéder avant l’arrosage ou si le court est mouillé.

Le premier brossage se fera dans le sens de la largeur du court. Le suivant se fera dans le sens de la longueur. Cela a pour but de bien étendre la poussière de roche, de remplir le mieux possible toute déformation du court (trous, marques de chaussure, etc.) et finalement d’empêcher l’accumulation de poussière de roche le long de la clôture. Il est important de bien regarder autour du court. Après le brossage, il est recommandé de balayer les lignes.

Note : Il est important de toujours brosser en imprimant un angle au balai afin d’éviter de soulever les lignes.

L’eau garde le court ferme et stable. Elle permet aussi une traction efficace. L’arrosage devrait avoir lieu au besoin afin de garder les conditions de jeu optimales. Dans la plupart des cas, l’arrosage est effectué durant la nuit et une fois au milieu de la journée. Quel que soit l’horaire, il devrait être déterminé de manière à fournir suffisamment d’eau au court et ainsi offrir aux joueurs de bonnes conditions de jeu jusqu’au prochain cycle d’arrosage.

Noter que plus la température est élevée, plus il est important d’arroser généreusement. Afin de bien rafraîchir le court et le maintenir dans le meilleur état possible, il est bon de l’arroser régulièrement et également sur toute la surface de jeu. Le dernier arrosage de la journée peut être plus généreux afin que le court soit dans un excellent état le lendemain matin.

Une fois le brossage et l’arrosage complétés, on doit passer le rouleau (voir page 2).

Note : Un arrosage avec de l’eau dure ou salée peut détériorer la qualité de la surface.

Passer le rouleau sur le court rendra la surface plus ferme et plus rapide. Cela permet également d’éviter l’accumulation d’une trop grande quantité de terre battue sur la surface. Passer le rouleau est particulièrement important dans les régions où l’hiver est rigoureux, car le court est affecté par le cycle du gel et du dégel. Dans ce cas, passer le rouleau devrait être fait quotidiennement jusqu’à ce que le court atteigne une compaction optimale. Vous pourrez également passer le rouleau ultérieurement, au besoin, afin d’obtenir les conditions de jeu souhaitées. Il est plus efficace de passer le rouleau le matin, lorsqu’il y a de l’humidité sur le court. Prenez note que :

• Un court de construction récente pourrait nécessiter d’être roulé après une pluie importante.
• Le rouleau doit être passé de long en large du court pour s’assurer de ne pas laisser de lisières non roulées. Il est recommandé de s’approcher le plus près possible de la clôture dans un sens, puis dans l’autre pour « battre » la surface au maximum.
• Il est possible, s’il le faut, d’enlever le filet pour faciliter la qualité du travail.
• La période allouée pour rouler quotidiennement doit être flexible en fonction de la fréquentation des courts, souvent plus élevée la fin de semaine.
• Après ce travail minutieux, il est nécessaire de brosser à nouveau et de balayer les lignes. Puisque brosser le court l’assèche, il n’est pas nécessaire de le faire après avoir arrosé quand la température est chaude.

• Arroser avant de brosser
• Arroser en surface pour accélérer le jeu
• Laisser la terre « blanchir »
• Permettre le jeu pendant qu’il pleut
• Permettre le jeu trop hâtivement après la pluie

Le processus de remise en état comprend quatre étapes : le nettoyage, le nivellement, l’application de terre battue et la pose des lignes.

1. Nettoyage : enlevez les lignes existantes et toutes les feuilles et les débris et grattez légèrement le court pour enlever la pierre excédentaire.

2. Nivellement : grattez les zones hautes (telles que l’emplacement des lignes) et colmatez les zones basses.

3. Application de terre battue sur la surface : ajoutez de 1,4 à 2,8 tonnes de nouvelle terre battue par court.

4. Pose des lignes : installez de nouvelles lignes de jeu. La réutilisation des lignes est acceptable si elles ne sont pas trop usées.